©Ataia-Conseil et gestion de projet tourisme responsable
Ataia

Notre ADN

Claire Delaune, fondatrice gérante d’Ataia

Ataia

De formation ingénierie touristique, près de 20 ans dans les secteurs concernés :

> Expériences majeures

  • L’accompagnement de Léa Nature, 1er fabricant français de produits BIO, dans la création du BiO’Pôle de Léa, complexe évènementiel dédié à la biodiversité – 3 ans
  • 11 années de responsable développement, marketing et événementiel à l’Aquarium La Rochelle « La Mer n’est pas une poubelle »

> Un réseau développé et consolidé : institutionnels, entreprises, grands acteurs, 17 années sur La Rochelle

> 2 créations / ouvertures dans le 17 : BiO’Pôle de Léa et Hôtel de Toiras 5*

Passionnée de voyages, de découverte et d’échanges culturels, + de 25 pays privilégiant :

> Le développement local : missions de renforcement de capacités/formation tourisme et préservation biodiversité en Afrique

> L’écotourisme (treks notamment au Népal, Haut Atlas, Laponie, nombreux séjours immersifs en Afrique: Gabon, Ghana, Togo, et + d’une dizaine au Sénégal -delta du Saloum et région de Tambacounda…)

Ataia-©Jean François Augé-Studio Ouest
©Jean François Augé-Studio Ouest
©Ataia-Ecotourisme

Pourquoi "Ataia" ?

Ataia
Ataya cérémonie du thé
Inspiré d’Ataya, le rituel du thé au Sénégal. Bien plus qu’une boisson, l’Ataya, véritable savoir-faire, est un instant de partage qui se savoure et qui permet d’honorer ses visiteurs.
C’est le symbole de l’hospitalité
Il nécessite préparation, attention, expertise et se déguste en groupe.
C’est avant tout l’occasion d’échanger, d’être ensemble, de construire, d’innover…

Pourquoi avoir créé Ataia ?

Ataia
  • Répondre à une évolution professionnelle évidente
  • Réunir compétences pro et vocation personnelle à travers le développement local et durable
  • Trouver des leviers de développement + verts
  • Accompagner les acteurs locaux, s’inscrire dans un tourisme inclusif
  • Contribuer à son échelle à la préservation de notre biodiversité
« Nous n’héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants » A. de St Exupéry